Site de l'université de Franche-Comté
Labo sciences historiques

Hugues DAUSSYPhoto Hugues Daussy

  Professeur d'histoire moderne
  Contact

Membre honoraire de l’Institut universitaire de France

Coordinateur du Groupe de Recherche en Histoire des Protestantismes (GRHP)

Directeur-adjoint du Laboratoire des Sciences Historiques (EA 2273)

Président de la Société Henri IV

 

 

Parcours universitaire

Agrégation d’histoire (1994)

Doctorat en histoire moderne (Université Montpellier III - 2000)

Habilitation à Diriger des Recherches (Université Paris 1 – Panthéon Sorbonne - 2011)   

 

Thèmes de recherche

Mes recherches portent sur l’histoire politique du protestantisme français et européen au XVIe siècle. Après avoir consacré ma thèse au combat politique de Philippe Duplessis-Mornay, j’ai retracé, dans mon Habilitation à Diriger des Recherches, l’histoire du parti huguenot de ses origines à la Saint-Barthélemy (1572). Mes projets s’articulent désormais autour de deux axes principaux : la reconstitution du réseau politique et diplomatique international protestant et l’écriture d’une histoire politique de la Réforme française fondée notamment sur l’exploitation des procès-verbaux des assemblées politiques huguenotes.

PUBLICATIONS

• Ouvrages

1. Les huguenots et le roi. Le combat politique de Philippe Duplessis-Mornay (1572-1600), Genève, Droz, 2002, 696 p. (Premier prix Gobert de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres 2003).

Cet ouvrage retrace le parcours intellectuel de Philippe Duplessis-Mornay au prisme de l’action qu’il a conduite avec détermination en faveur de l'établissement de la Réforme en France et en Europe. Il brosse le portrait d’un homme qui combina avec bonheur le service de Dieu et celui des princes aux côtés desquels il s’engagea, de son entrée en politique, à la veille de la Saint-Barthélemy, jusqu’à sa disgrâce, survenue à l’issue de la Conférence de Fontainebleau, en 1600, et analyse l’articulation subtile qui régit les différences facettes, politique, religieuse et diplomatique, de son engagement.

couverture de l'ouvrage ed. chez DrozEn savoir plus

2. Le parti huguenot. Chronique d’une désillusion (1557-1572), Genève, Droz, 2014, 882 p. (Prix Chateaubriand 2014).

Le royaume de France aurait-il pu devenir protestant ? Stimulés par une foi intense et convaincus de l’action providentielle de Dieu en faveur de la « vraie religion », les huguenots l’ont réellement cru à l’orée de la décennie 1560. Cet ouvrage retrace l’histoire éphémère et tragique de cette folle espérance d’une conversion du roi et de tous ses sujets à la Vérité de l’Évangile. À travers la reconstitution des moyens mis en œuvre par les pasteurs, la noblesse et les élites urbaines réformés afin de faire triompher leur cause, c’est l’histoire du parti huguenot qui se dessine au fil d’un récit conçu comme une chronique scandée par de multiples rebondissements. Instrument politique et militaire, le parti commandé par Condé, Coligny, Jeanne d’Albret et le jeune prince de Navarre connaît une croissance spectaculaire qui lui permet de déployer ses réseaux jusqu’au cœur de l’Europe protestante. Progressivement affaiblie au fil des revers et des déceptions, l’illusion d’une France huguenote s’évanouit tout-à-fait en août 1572, noyée dans le sang des victimes de la Saint-Barthélemy.

 

Deuxième édition : Le parti huguenot. Chronique d'une désillusion (1557-1572), Genève, Droz, 2015, Collection "Titre courant", 882 p.

Parti HuguenotEn savoir plus

p

en savoir plus

• Manuels

3. Avec Patrick Gilli et Michel Nassiet, La Renaissance (vers 1470 – vers 1560),
Paris, Belin, 2003, 336 p.

Cet ouvrage offre une vision synthétique des mutations qui caractérisent la Renaissance à son apogée, dans les domaines culturel, artistique, scientifique, politique, religieux, économique, social et militaire. Nourri de nombreuses cartes, de notices biographiques et de documents, il est conçu comme un instrument de travail à l’usage des étudiants et comme une initiation destinée à un large public.

 La Renaissance
En savoir plus

4. Avec Didier Boisson, Les protestants dans la France moderne, Paris, Belin, 2006, 352 p.

Consacré à un sujet dont l’historiographie est en perpétuelle évolution, cet ouvrage prend en compte les acquis les plus récents de la recherche sur le protestantisme français. Il présente la particularité de consacrer quelque 300 pages à la seule période moderne, un peu élargie au Moyen Âge finissant, dont la brève évocation est indispensable pour qui veut apercevoir les véritables racines de la Réforme protestante française. Fondé sur un abondant socle bibliographique, il offre une mise au point à jour des connaissances actuelles.

Les Protestants dans la France moderne En savoir plus

• Direction d’ouvrages

5. Servir Dieu, le roi et l’État. Philippe Duplessis-Mornay (1549-1623), Études réunies par Hugues Daussy et Véronique Ferrer, Albineana 18, Paris, Champion, 2006, 695 p.

Combien d'hommes suscitent encore, près de quatre siècles après leur mort, l'intérêt simultané des historiens, des littéraires et des théologiens ? Fort peu assurément. Ecrivain infatigable, compagnon du roi de Navarre et calviniste fervent, aussi habile à se servir de sa plume de que son épée, Philippe Duplessis-Mornay est de ceux-là. Au fil de quelque trente-deux contributions, cet ouvrage vient éclairer nombre d'aspects encore trop méconnus de son œuvre aussi abondante que variée. Il révèle les ressorts d'un engagement précoce et constamment renouvelé au service de Dieu, du Roi et de l'État.

 


 Servir Dieu, le Roi et l'État

6. Les hommes de loi et la politique (XVIe-XVIIIe siècles), Études réunies par Hugues Daussy et Frédérique Pitou, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2007, 258 p.

Cet ouvrage s'intéresse aux relations qu'ont entretenues les hommes de loi, avocats et magistrats, avec le pouvoir politique du xvie au xixe siècle. Consacrées à des parlementaires, des conseillers de présidial et des avocats, ces études livrent une série d'éclairages qui permettent de s'interroger sur l’existence d'une culture politique commune aux hommes de loi.

Hommes de loi et politiqueEn savoir plus

7. L’identité huguenote : faire mémoire et écrire l’histoire (XVIe-XXIe siècles), Études réunies par Philip Benedict, Hugues Daussy et Pierre-Olivier Léchot, Publications de l'Association suisse pour l'Histoire du refuge huguenot, Genève, Droz, 2014, 664p.

Depuis le XVIe siècle, en France comme en exil, la conscience du passé et la revendication d’un héritage ont toujours été au cœur de l’identité huguenote. Du Livre des Martyrs aux grands historiens protestants du XXe siècle en passant par Lancelot Voisin de La Popelinière, Pierre Bayle, François Guizot et Gabriel Monod, les protestants français ont aussi contribué de manière fondamentale au développement de la connaissance historique. Faire mémoire et écrire l’histoire : ces deux ambitions vont-elles de pair ou se contredisent-elles ? Comment l’identité huguenote a-t-elle évolué au fil des siècles, et quels sont les rapports entre la construction de la mémoire identitaire et le travail critique et documentaire de l’historien ? Au fil d’une trentaine de contributions, des spécialistes de toute la période couverte par l’histoire du protestantisme explorent ces questions fondamentales.

En savoir plus

8. [Les guerres de religion au XVIe siècle : nouvelles sources, nouvelles recherches, nouvelle périodisation] [en Russe], sous la direction de Hugues Daussy et Vladimir Chichkine, Saint-Pétersbourg, Moscou, Eurasia, 2015, 352 p.

 

Cet ouvrage réunit des contributions d'historiens russes et français spécialistes de la période des guerres religion. Il s'agit de présenter les acquis les plus récents de la recherche et d'exploiter de très nombreux documents inédits conservés à la Bibliothèque nationale de Russie à Saint-Pétersbourg. Une traduction française de ce livre, augmentée de nouveaux articles, est envisagée.

R
9. La France huguenote. Histoire institutionnelle d’une minorité religieuse (XVIe-XVIIIe siècles), Études réunies par Philippe Chareyre et Hugues Daussy, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, à paraître en 2016.

• Articles

10. « Au cœur des négociations pour l'édit de Nantes : le rôle de Philippe Duplessis-Mornay », dans Coexister dans l'intolérance. L'édit de Nantes, Études réunies par Michel Grandjean et Bernard Roussel, Genève, Labor et Fides, 1998, p. 207-224 et Bulletin de la Société de l'Histoire du Protestantisme Français, janvier-juin 1998, tome 144, p. 207-224.

11. « Pourquoi commémore-t-on l'édit de Nantes ? », Europe, n° 828, avril 1998, p. 229-235.

12. « Fidélité et devoir d'obéissance au roi. La position de Philippe Duplessis-Mornay après la conversion d'Henri IV », dans Le livre entre Loire et Garonne. Un outil de guerre, de paix et d'oubli, Albineana 9, Paris, Champion, 1998, p. 59-77.

13. « Obtenir un nouvel édit : le difficile combat des réformés (1593-1598) », dans L'édit de Nantes : sa genèse, son application en Languedoc, Études réunies par Arlette Jouanna et Michel Péronnet, Bulletin historique de la ville de Montpellier, tome 23 (1999), p. 53-64.

14. « Gaspard de Schomberg : un médiateur au service de la paix », dans Paix des Armes. Paix des Âmes, Société Henri IV, Paris, Imprimerie nationale Éditions, 2000, p. 103-112.

15. « La correspondance de Philippe Duplessis-Mornay : inventaire et typologie », dans L'épistolaire au XVIe siècle, Cahiers V. L. Saulnier 18, Paris, Éditions Rue d'Ulm / Presses de l'École normale supérieure, 2001, p. 211-226.

16. En collaboration avec Pierre Gourdin, « Livres et papiers de Philippe Duplessis-Mornay : le destin de la “petite bibliothèque” et du chartrier de La Forêt sur Sèvre », Bulletin de la Société de l’Histoire du Protestantisme français, tome 147 (2001), p. 629-653.

17. « Les huguenots entre l’obéissance au roi et l’obéissance à Dieu », dans Métaphysique et politique de l’obéissance dans la France du XVIe siècle, numéro spécial de la Nouvelle Revue du XVIe siècle, n° 1/2004, p. 49-69.

18. « Protestants et politique au XVIe siècle : état de la recherche et perspectives », Bulletin de la Société de l’Histoire du Protestantisme Français, tome 150 (2004), p. 15-32.

19. « En débattant la relligion, les relligieux se gastent. Duplessis-Mornay, Languet et Danzay en guerre contre les théologiens », dans L’humaniste, le protestant et le clerc. De l’anticléricalisme croyant au XVIe siècle, numéro spécial de la revue Siècles. Cahiers du centre d’histoire « espaces et cultures », tome 18 (2004), p. 93-103.

20. « Un diplomate protestant au service d’un roi catholique : Charles de Danzay, ambassadeur de France au Danemark (1515-1589) », dans Élites et notables de l’Ouest, XVIe-XXe siècles. Entre conservatisme et modernité, Études réunies par Frédérique Pitou, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2004, p. 277-294.

21. Article « Philippe Duplessis-Mornay » dans le Dictionnaire de Michel de Montaigne, sous la direction de Philippe Desan, Paris, Champion, 2004, p. 690.

22. « François Viète face aux troubles de religion : le parcours d’un “politique” ? », dans François Viète. Un mathématicien sous la Renaissance, sous la direction d’Evelyne Barbin et d’Anne Boyé, Paris, Vuibert, 2005, p. 235-251.

23. « L’instrumentalisation politique et religieuse de l’histoire chez Philippe Duplessis-Mornay », dans Écritures de l’histoire (XIVe-XVIe siècles), Études réunies par Danièle Bohler et Catherine Magnien Simonin, Genève, Droz, 2005, p. 471-484.

24. « La réception du concile de Trente par les protestants français », dans Autour du concile de Trente (XVIe-XVIIsiècles), Études réunies et présentées par Marie Viallon, Saint-Etienne, Publications de l’Université de Saint-Étienne, 2006, p. 117-131.

25. « L'insertion des Vindiciae contra tyrannos dans le combat politique aux Pays-Bas », dans Et de sa bouche sortait un glaive. Les monarchomaques au XVIe siècle, Études réunies par Paul-Alexis Mellet, Genève, Droz, 2006, p. 101-120.

26. « Introduction », dans Servir Dieu, le roi et l’État. Philippe Duplessis-Mornay (1549-1623), Études réunies par Hugues Daussy et Véronique Ferrer, Albineana 18, Paris, Champion, 2006, p. 15-21.

27. « Bibliographie des travaux consacrés à Philippe Duplessis-Mornay », dans Servir Dieu, le roi et l’État. Philippe Duplessis-Mornay (1549-1623), Études réunies par Hugues Daussy et Véronique Ferrer, Albineana 18, Paris, Champion, 2006, p. 657-669.

28. « Philippe de Mornay », dans Centuriæ latinæ II. Cent une figures humanistes de la Renaissance aux Lumières. À la mémoire de Marie-Madeleine de La Garanderie Réunies par Colette Nativel. Avec la collaboration de Catherine Magnien, Michel Magnien, Pierre Maréchaux et Isabelle Pantin, Genève, Droz, 2006, p. 585-593.

29. « Montaigne et Duplessis-Mornay : les mystères d’une correspondance », Montaigne Studies, tome 18 (2006), n° 1-2, p. 169-182.

30. « Duplessis-Mornay et Henri IV. Chronique d’une relation entre foi et fidélité », Bulletin de la Société des Lettres, Sciences et Arts du Saumurois, 98e année, tome 156 (2007), p. 51-67.

31. « La question de l’obéissance aux autorités dans l’œuvre d’Innocent Gentillet, magistrat réformé », dans Les hommes de loi et la politique, Études réunies par Hugues Daussy et Frédérique Pitou, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2007, p. 21-34.

32. « Les enjeux politiques d’une conversion. Les relations épistolaires entre Jean Calvin, Jean Macar et François d’Andelot en 1558 », dans La foi dans le siècle. Mélanges offerts à Brigitte Waché, Études réunies par Hervé Guillemain, Stéphane Tison et Nadine Vivier, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2009, p. 253-261.

33. « Les élites face à la Réforme dans le royaume de France (ca. 1520 – ca. 1570) », dans La Réforme en France et en Italie : contacts, comparaisons et contrastes, Études réunies par Philip Benedict, Silvana Seidel Menchi et Alain Tallon, Rome, École française de Rome, 2007, p. 331-349.

34. « La notion de parti dans l’Histoire Universelle d’Agrippa d’Aubigné », dans Lire l’Histoire Universelle, Journée d’hommage à la mémoire d’André Thierry, Albineana 19, Paris, Champion, 2007, p. 97-114.

35. « Jean Sturm et la France », dans Johannes Sturm (1507-1589). Rhetor, Pädagoge und Diplomat, Hrsg. von Matthieu Arnold, Stuttgart, Mohr Siebeck, 2009, p. 339-353.

36. « Les réformés français au cœur des conflits religieux (vers 1550-1659) », dans Les affrontements religieux en Europe (1500-1650), Paris, Presses de l’Université Paris-Sorbonne, 2009, p. 13-30.

37. « Un phénomène européen ? Peut-on parler de Républiques calvinistes en France dans la seconde moitié du XVIe siècle ? », dans Des villes en révolte. Les républiques urbaines aux Pays-Bas et en France pendant la deuxième moitié du XVIe siècle, Études réunies par Monique Weis, Studies in European Urban History 23, Turnhout, Brepols, 2010, p. 65-76.

38. « L’action diplomatique de Calvin en faveur des Églises réformées de France (1557-1564) », Bulletin de la Société de l’Histoire du Protestantisme français, tome 156 (2010), p. 197-209.

39. « Louis de Nassau et le parti huguenot », dans Entre calvinistes et catholique. Les relations religieuses entre la France et les Pays-Bas du Nord (XVIe-XVIIIe siècle), Études réunies par Yves Krumenacker, avec la collaboration d’Olivier Christin, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2010, p. 31-43.

40. « L’insertion de Bonaventure Vulcanius dans le réseau international protestant », dans Bonaventura Vulcanius, Works et Networks (Bruges 1538 – Leiden 1614), Études réunies par Hélène Cazes, Leyde, Brill, 2010, p. 167-183.

41. « Noblesse réformée et défense de l’orthodoxie. Autour de l’affaire Morély », dans Le Salut par les armes. Noblesse et défense de l’orthodoxie (XIIIe – XVIIe siècle), Études réunies par Ariane Boltanski et Franck Mercier, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2011, p. 171-182.

42. « Édouard Rott, historien de la diplomatie réformée française au XVIe siècle. Les sources et leur interprétation », dans Édouard Rott (1854-1924). Un diplomate neuchâtelois au service des relations franco-suisses, Études réunies par Guillaume Poisson, Neuchâtel, Bibliothèque publique et Universitaire, 2011, p. 55-71.

43. « Henri IV et l’édit de Nantes : les clés d’une négociation », dans Henri IV, entre légende et réalité, La Flèche, Prytanée national militaire, 2011, p. 57-71.

44. « The elites and the politicisation of the French Reformation : the work of Robert M. Kingdon and the origins of the Huguenot party », dans Revisiting Geneva : Robert Kingdon and the coming of the French Wars of Religion, St Andrews, Centre for French History and Culture of the University of St Andrews, 2011, p. 37-51.

45. « L’image du catholique dans la littérature polémique réformée à la veille des guerres de religion (1557-1560) », dans Énoncer/dénoncer l’autre. Discours et représentations du différend confessionnel à l’époque moderne, Études réunies par Chrystel Bernat et Hubert Bost, Turnhout, Brepols, 2012, p. 283-292.

46. « Le problème de la représentativité dans le système politique huguenot. Premières recherches », dans La période des guerres de religion : historiographie, histoire des idées politiques, édité par Isabelle Bouvignies, Frédéric Gabriel, Marco Penzi, Lyon, ENS Éditions, à paraître.

47. « L’engagement politique des pasteurs dans la seconde moitié du XVIe siècle », dans Protestantisme, théologie et politique en France et en Angleterre (XVIe – XVIIe – XVIIIe siècles), Études réunies par Alain Joblin, Paris, Les Indes savantes, à paraître.

48. « Henri IV, de la légende au mythe », dans Huguenots et protestants francophones au Québec. Fragments d’histoire, sous la direction de Marie-Claude Rocher, Marc Pelchat, Philippe Chareyre et Didier Poton, Montréal, Novalis, 2014, p. 25-42.

49. Avec Philip Benedict et Pierre-Olivier Léchot, « Introduction », dans L’identité huguenote : faire mémoire et écrire l’histoire (XVIe-XXIe siècles), Études réunies par Philip Benedict, Hugues Daussy et Pierre-Olivier Léchot, Genève, Droz,  2014, p. 13-33.

50. « L’invention du citoyen réformé. L’expression de l’identité politique huguenote dans la littérature polémique et les premiers ouvrages historiques réformés », dans L’identité huguenote : faire mémoire et écrire l’histoire (XVIe-XXIe siècles), Études réunies par Philip Benedict, Hugues Daussy et Pierre-Olivier Léchot, Genève, Droz, 2014, p. 37-48.

51. « De Josias à Hérode : l’image de Charles IX dans la littérature réformée », dans Miroirs de Charles IX, Études réunies par Luisa Capodieci, Estelle Leutrat et Rebecca Zorach, Genève, Droz, à paraître.

52. « L'entrée en politique du prince de Navarre pendant la troisième guerre civile (1569-1570) », dans Mélanges en l’honneur de Jean-Pierre Babelon, textes réunis et édités par Isabelle Pebay-Clottes et Jacques Pérot, Pau, Société Henri IV – Château de Pau, 2014, p. 39-46.

53. [La diplomatie huguenote pendant les premières guerres de religion (1562-1570)], dans , [Les guerres de religion au XVIe siècle : nouvelles sources, nouvelles recherches, nouvelle périodisation] [en Russe], sous la direction de Hugues Daussy et Vladimir Chichkine, Saint-Pétersbourg, Moscou, Eurasia, 2015, p. 167-184. 

54. « Financing the Huguenot War Effort during the Early Wars of Religion, 1562-1570 », French Historical Studies, tome 38/4 (2015), p. 593-609 .

55. « Sully et les assemblées politiques huguenotes », dans Sully, le ministre et le mécène, Études réunies par Gilbert Schrenck, Marie-Dominique Legrand et Cécile Huchard, Albineana 26, Paris Champion, 2014, p. 193-205.

56. « Les assemblées politiques huguenotes (1562-1598) », dans La France huguenote. Histoire institutionnelle d’une minorité religieuse (XVIe-XVIIIe siècles), Études réunies par Philippe Chareyre et Hugues Daussy, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, à paraître.

57. « Organisation militaire et diplomatie huguenote pendant les guerres de religion », dans La France huguenote. Histoire institutionnelle d’une minorité religieuse (XVIe-XVIIIe siècles), Études réunies par Philippe Chareyre et Hugues Daussy, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, à paraître.

58. Avec Mark Greengrass, « La fin des institutions politico-militaires huguenotes, 1598-1629 », dans La France huguenote. Histoire institutionnelle d’une minorité religieuse (XVIe-XVIIIe siècles), Études réunies par Philippe Chareyre et Hugues Daussy, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, à paraître.

59. « Les chambres de justice», dans La France huguenote. Histoire institutionnelle d’une minorité religieuse (XVIe-XVIIIe siècles), Études réunies par Philippe Chareyre et Hugues Daussy, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, à paraître.

60. « Political Thought and Activities », dans Brill’s Companion to the Huguenots, sous la direction de Raymond A. Mentzer et Bertrand van Ruymbeke, Leyde, Brill, à paraître.

61. « L’internationale nobiliaire protestante (1560-1598) », dans Adel und Nation in der Neuzeit : Hierarchie, Egalität und Loyalität vom 16. bis zum 20. Jahrhundert, Ostfildern, Thorbeke, à paraître.

62. « La rhétorique du peuple élu : l'enracinement biblique de l'identité huguenote au XVIe siècle », dans Diaspora Identities, Diaspora Networks : the example of the huguenots, sous la direction de Susanne Lachenicht et Myriam Yardeni, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, à paraître en 2015.

63. «
Le cardinal de Lorraine vu par les protestants en Europe : genèse et diffusion d’un portrait maléfique », dans Un prélat français de la Renaissance. Le cardinal de Lorraine entre Reims et l’Europe, Études réunies par Jean Balsamo, Thomas Nicklas et Bruno Restif, Genève, Droz, 2015, p. 123-137.

64. « Le protestantisme dans l’œuvre d’Henri Drouot. Une question marginale », dans Henri Drouot, historien du XVIe siècle. Numéro thématique des Annales de Bourgogne, tomes 87-88 (2015), p. 129-135.

65. « Les réformés français face à l’excommunication pontificale », dans Droit et exclusion religieuse dans les sociétés chrétiennes, XIe-XVIe siècle. Les mécanismes de juridicisation de l’excommunication, Études réunies par Émilie Rosenblieh, Besançon, Presses Universitaires de Franche-Comté, à paraître en 2015.

66. « Un artifice rhétorique au temps des guerres de religion : l’usage du masque catholique dans la polémique huguenote », dans Argumenter. Rhétorique sacrée et éloquence profane (XVIe-XVIIIe siècles). Numéro thématique de Histoire, Mondes et Cultures religieuses, n° 35 (2015).

67. « Le mirage d'une France huguenote », Commentaire, N° 151 (2015), p. 666-670.

• Publications électroniques


68. Le volume d’annexes de ma thèse (410 pages) est publié « en ligne » sur le site de la Librairie Droz (http://doc.droz.org/daussy/index.html). Il s’agit du Catalogue de la correspondance active et des autres écrits de Philippe Duplessis-Mornay pour la période 1549-1600. En ligne depuis 2003. Ces données seront prochainement intégrées à la base en ligne Early Modern Letters Online (EMLO), hébergée par la Bodleian Library d’Oxford (http://emlo.bodleian.ox.ac.uk/).

• Vulgarisation de la recherche

69. « 40 ans de guerres civiles. Du massacre de Wassy à l’édit de Nantes », Histoire du Christianisme Magazine, mars/avril 2012, n°59, p. 24-49.

70. « La conversion d’Henri IV était inévitable. Interview de Hugues Daussy », Histoire du Christianisme Magazine, juillet/août 2013, n°67, p. 56-59.

71. « Jean Calvin. Un esprit brillant au siècle de la Réforme », Histoire du Christianisme Magazine, mai/juin 2014, n° 72, p. 48-49.

• Recensions

De très nombreuses recensions d’ouvrages parues dans les revues suivantes : Annales. Histoire, sciences sociales, Bibliothèque d’Humanisme et Renaissance, Bulletin de la Société de l’Histoire du Protestantisme français, Francia Recensio, French History, Renaissance and Reformation, Réforme, Humanisme, Renaissance, Revue de l’Histoire de l’Église de France, Revue d’histoire ecclésiastique, Revue d’histoire littéraire de la France, Revue d’histoire moderne et contemporaine.

DIRECTIONS DE THÈSES

Nicolas Breton, « Foi et fidélités au cœur des guerres civiles : la maison de Coligny au XVIe siècle » (codirection avec Laurent Bourquin, Université du Maine).

Irina Falkovskaya, « Philosophie politique et conception de l'histoire à travers l'œuvre de Louis Le Roy (1510-1577) » (codirection avec Wolfgang Kaiser, Université Paris 1).

Tomaso Pascucci, « Pouvoirs féminins dans la France du XVIe siècle : l'exemple d'Anne d'Este, duchesse de Guise puis de Nemours, et de Catherine-Marie de Lorraine, duchesse de Montpensier ».

Grzegorz Wierciochin, « Le lexique de la tolérance et de l'intolérance chez Castellion, écrivain humaniste et réformateur dissident » (codirection avec Patricia Lojkine, Université du Maine).